Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #multimedia - tv - cine - web tag

"Divines" au MCGR

4 Décembre 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

Vendredi matin 2 décembre , les 1ES1 et 1ES2 ont pu assister (en compagnie de classes des lycées Sully et Rostand ) à la projection du film "Divines" de Houda Benyamina (Caméra d'or à Cannes). Surtout , les élèves ont eu la chance après la séance de pouvoir discuter et poser leurs questions à Jiska Kalvanda , une des actrices principales , pendant un fructueux échange de plus d'une demi-heure .

Merci à Mme Lordereau , notre documentaliste , pour l'organisation de cette sortie .

L'affiche du film et Jiska Kalvanda , l'actrice présente.
L'affiche du film et Jiska Kalvanda , l'actrice présente.

L'affiche du film et Jiska Kalvanda , l'actrice présente.

Lire la suite

"Desierto" , film sur les migrants mexicains aux E.U.

23 Avril 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

"Desierto" est un film qui peut être très intéressant comme exemple des flux migratoires Mexique-E.U. dans le chapitre sur l'Amérique en TES/L/S .

SYNOPSIS

Installé à l'arrière d'une camionnette, un groupe de migrants mexicains s'apprête à traverser illégalement la frontière pour tenter le rêve américain. Quand le moteur du véhicule lâche, les passagers sont contraints de marcher dans le désert. Le groupe se scinde en deux : les plus rapides laissant les retardataires loin derrière eux. C'est alors que Sam, un gringo psychopathe, se met à tirer sur la tête du cortège. C'est un carnage. Le reste de la troupe emmené par Moises, qui veut revoir son fils qui vit à Oakland, tente de se faire discret, mais il est vite repéré par le chasseur qui, avec l'aide de son chien, se lance à sa poursuite. Commence alors une chasse à l'homme sans pitié...

LA CRITIQUE LORS DE LA SORTIE EN SALLE DU 13/04/2016

Le film de frontière est un genre à part entière et sa carte d'identité est aux couleurs du Mexique. Pas tant en raison de la nationalité des cinéastes qui s'emparent du sujet (d'Alejandro Iñárritu à Amat Escalante), mais bien au nom du territoire que le genre impose : ce désert avec, chaque année, des centaines de candidats à une vie moins pénible. Jonás Cuáron, fils du réalisateur de Gravity, dont il cosigna le scénario, s'inscrit dans cette lignée. Un groupe de clandestins, en route vers la Californie, croise le chemin de serpents à sonnette et d'un animal autrement plus dangereux : un beauf américain, fièrement xénophobe, muni d'un fusil à lunette. S'enclenche une traque sauvage, rappelant dans son absurde obsession meurtrière des slashers à la Halloween ou Freddy, à la différence près que l'horreur, ici, n'a rien de fantastique. Desierto est un bon film de genre, appliqué et humble. Il se fait l'écho d'une actualité brûlante, au moment même où la question des flux migratoires fait perdre la tête à l'Europe et où Donald Trump est en passe de faire perdre la sienne aux Etats-Unis.


Bruno Icher sur Télérama.fr

Lire la suite

"La vie des autres "sur Arte

16 Novembre 2010 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

Jeudi 18 novembre à 20h40 , Arte diffuse La vie des autres , un film de F.H. Von Donnersmarck  (Oscar et César du meilleur film étranger en 2007) qui évoque le vie dans l'ex-RDA et le rôle de sa police politique (Stasi) .

Ce film est un excellent support pour l'étude de la "Guerre froide" (Modèle soviétiqe et "Démocraties Populaires" ) en Terminale .

Résumé :

En 1984 à Berlin-Est, Gerd Wiesler (Ulrich Mühe), officier de la stasi, se voit confier la surveillance de l'écrivain de théâtre (Sébastien Koch), sans se douter qu'il s'agit d'une intrigue orchestrée par le ministre de la Culture Bruno Hempf (Thomas Thiemme) qui, amoureux de son amie l'actrice Christa Maria Sieland (Martina Gedeck), souhaite le faire disparaître. Le lieutenant supérieur Grubitz (Ulrich Tukur) espère quant à lui en tirer bénéfice pour sa carrière.
Wiesler, célibataire, pour ainsi dire sans vie privée, découvre au cours de ses surveillances, le monde de l'art, de l'amour et de l'ouverture d'esprit, horizons qui lui étaient jusqu'alors inconnus...

 vie-des-autres-copie-1.jpg

Lire la suite

Cinéma :"Elle s'appelait Sarah"

27 Octobre 2010 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

Ce film , tiré du roman éponyme de T. de Rosnay (400000 exemplaires vendus en France ,1 million aux Etas-Unis ), aurait pu s'intégrer dans le travail de l'an passé sur D’Aubergenville à Auschwitz, l’itinéraire d’Hélène Berr, une jeune juive dans la 2nde Guerre Mondiale. .

En effet , le réalisateur , G. Paquet-Brenner ,nous présente l'enquête de Julia Jarmond ,journaliste américaine installée en France (K. Scott Thomas ,excellente ) sur la Rafle du Vel'd'Hiv' .

Tourné avec plus de retenue et de distance , sans pour autant faire disparaitre toute émotion, que La Rafle , ce film nous permet en plus de nous interroger sur l'après génocide , sur le refoulement de la mémoire .

Julia Jarmond se rend ainsi au Mémorial de la Shoah sur les traces de Sarah comme nous l'an passé sur les pas d'Hélène Berr  (ex :Visite du Mémorial de la Shoah par les 1S2 ).

19481411 jpg-r 760 x-f jpg-q x-20100722 041115

Quelques critiques :

Première -Christophe Narbonne : Emmenée par une Kristin Scott Thomas une nouvelle fois éblouissante (de la classe, touchante, pugnace), l’histoire allie ambition (la reconstitution du Vél’d’Hiv’, la belle photo de Pascal Ridao), crescendo dramatique (ne pas rater le dernier quart d’heure) et caractérisation des personnages (mention spéciale au toujours parfait Frédéric Pierrot, dans un rôle jamais simple de mari velléitaire). On regrettera toutefois quelques longueurs et un petit air de déjà-vu, mais rien d’inexcusable.

Le Monde - Jean-Luc Douin : Reste le problème de la transmission par le cinéma d'une aussi profonde souffrance, d'une expérience aussi inhumaine qu'irréductible. Sa représentation passe t-elle par une trame romanesque ? L'enjeu d'un homme d'images n'est-il pas de tenter de communiquer l'incommunicable via ce que son art est susceptible de suggérer au-delà des images, dans un vertigineux hors-champ ?Cette intrigue est chargée de symboles révélateurs : l'enfant juif dans le placard, l'appartement hanté par un fantôme, la clé d'un non-dit tardivement révélé à la génération suivante. Elle lui offrait des pistes de mise en scène qu'il n'a pas saisies.

Télérama - Pierre Murat : Le film est un mélo, un vrai, puisqu'il repose, comme le veut le genre, sur une faute dont chacun ne peut ou ne veut se défaire. C'est aussi un « film du samedi soir », avec ses drames, ses sacrifices, parfois même ses outrances, aussi invraisemblables qu'indispensables (le vieux fils - Aidan Quinn - apprenant soudain la vérité sur cette mère qu'il croyait connaître)... Bref, on est dans le cinéma humaniste à l'ancienne (et, peut-être, éternel). A la frontière exacte, en tout cas, entre bons et grands sentiments...

 

Lire la suite

65ème anniversaire de la libération d'Auschwitz

19 Janvier 2010 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

A l'occasion du 65ème anniversaire de la libération d'Auschwitz  :

_Arte rediffuse dans son intégralité Shoah de C. Lanzmann
1ère partie le 20 janvier ; 2nde partie le 27 janvier (à 20h35).
Shoah a occupé douze années de la vie de Claude Lanzmann : de 1973 à 1985. Douze années de plongée en enfer pour une oeuvre sans concession. Depuis , ce film a fait le tour du monde, tant dans les salles de cinéma que sur les écrans de télévision, en ayant été primé un grand nombre de fois.

_Arte de même présente le 29 janvier Conspiration ,téléfilm de F.R. Pierson produit par  la BBC ,qui imagine la conférence de Wannsee (20.01.42) où les nazis mirent au point la "solution finale".
Dans L'Histoire (n°349 , janvier 2010) , O. Thomas fait remarquer que cette fiction est à la fois bien documentée (elle s'appuie sur la transcription de la réunion réalisée par Eichmann ,sur des recherches d'Historiens tel C. Browning) et "portée par des acteurs épouvantablement crédibles [...], K.Brannagh qui retient toute l'attention.Il incarne un R. Heydrich courtois,avenant et terrifiant car habité par ses certitudes et sa détermination à mener à bien sa mission .[...] Pour ce rôle ,K. Brannagh a reçu un Emmy Award en 2002 ."

Documentaire et fiction , deux oeuvres différentes mais qui retiendront l'intérêt de tous , notamment de ceux travaillant sur
D’Aubergenville à Auschwitz, l’itinéraire d’Hélène Berr, une jeune juive dans la 2nde Guerre Mondiale.

Lire la suite

11 novembre

11 Novembre 2009 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

Inutile de rappeler que le 11 novembre est férié car... ??? il commémore l'armistice de la fin de la 1ère Guerre mondiale.

Monument aux 
morts de Mantes-la-Jolie ,lieu des cérémonies du 11 novembre .

A la télévision en ce jour :
_sur F2 à 10h25  :cérémonie du 11 novembre 
               à 20h35 :"Blanche Maupas" ,téléfilm racontant la lutte d'une femme pour réhabiliter son mari , un "fusillé pour l'exemple" en 1917.
_sur F3 à 22h55 :"1919-1939 .La drôle de paix" porte sur l'entre deux guerres ,suite au réglement du conflit, et reprend le concept de "guerre de 30 ans " utilisé par certains Historiens pour évoquer cette période.

Illustration tirée de Putain de guerre !1917-1918-1919 ,Tardi , Casterman ,2009.



Lire la suite

Anniversaire de la chute du mur

3 Novembre 2009 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

Pour célébrer l'anniversaire de la chute du mur , la nuit du 9 au 10 novembre 1989 , les chaînes de télévision multiplient les émissions et documentaires , utiles notamment pour le programme des terminales (toutes sections) :

_le 4 novembre sur Arte : "1989,l'Elysée au pied du mur" expose la position controversée de F. Mitterrand dans ces moments décisifs.

_le 5 novembre sur F2 :*"Un mur à Berlin" raconte la division de l'Europe et l'affrontement des deux blocs à  travers les témoignages de personnalités politiques et d'opposants , d'anonymes ayant tenté de fuir et de ceux qui les ont empêché.                      
                                     *Entretien entre M. Gorbatchev , dernier dirigeant de l'URSS au pouvoir de 1985 à 1991 , et H. Védrine (ancien Ministre français des Affaires Etrangères ).

_le 8 novembre sur F3 :"Le dossier Hans Kramer" suit les démarches d'un ancien prisonnier politique qui découvre son dossier de la Stasi .
A lier au film La vie des autres :


_le 8 novembre sur F5 : "Après la chute" et "Un mur dans la tête"  présentent la persistence "mentale" du mur en Allemagne.

_le 9 novembre sur F3 : *"Les évasions du mur de Berlin" raconte les tentatives , réussies ou non ( 136 morts au total), pour passer à l'Ouest .
                                     *et "Dernières heures du mur" qui nous narre l'écroulement de ce "mur de la honte".

Berlinois se saluant par-dessus le mur en 1962 (L'Histoire n°347 ,nov. 2009)
Lire la suite

1989/2009 - Chute du Mur de Berlin

7 Octobre 2009 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

La chaîne Arte réalise un site internet très intéressant et très complet sur la Chute du Mur. Témoignages vidéos, reportages...


A signaler aussi un n° spécial de L'Histoire (disponible au CDI) :

Lire la suite

Cinéma : "Che" de S. Soderbergh

8 Janvier 2009 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

Mercredi 7 janvier sort sur les écrans la 1ère partie de Che , dyptique de S. Soderbergh ( 4h au total pour les 2 films tout de même !):L'Argentin .
Le second volet ,Guérilla, doit sortir  en salles le 28 janvier.
Présenté en mai dernier au festival de Cannes (Benicio del Toro a obtenu le prix d'interprétation masculine pour sa prestation), le film sort dans un nouveau montage , plus nerveux .
Pour A. de Baecque (L'Histoire , n°338 , janvier 2009) "Soderbergh a l'intelligence de le traiter à sa manière , en centrant l'action sur certains faits tandis que des pans entiers de la vie de Guevara , jeune médecin argentin de bonne famille dont l'engagement humaniste, bolivariste puis révolutionnaire se révèle progressivement face à une série d'épreuves initiatiques,sont négligés".
Ce 1er opus raconte la prise du pouvoir par Castro en 1958 à Cuba alors que Guérilla se concentre sur la fin du Che en 1966 en Bolivie .A. de Baecque est plus critique pour cette seconde partie et regrette que l'on ne puisse plus "distinguer Guevara du Che , l'individu réel derrière la figure mythologique".
Si ce Che ne permet pas de retrouver totalement le Che "historique , il démontre la permanence du mythe ...au-delà des t-shirts portés encore en 2009 !
Pour plus d'approfondissement sur ce personnage que l'on croise en Terminale dans "les relations internationales pendant la Guerre froide"ou "l'émergence du Tiers Monde" :
_L'Histoire ,n° 338 ,janvier 2009 , article de G. Bataillon "la prise du pouvoir par Fidel Castro" (p8-17) : au CDI
_L'Histoire ,n° spécial Amérique Latine (322) ,août 2007 (cf ci-contre)
notamment l'article de G. Bataillon "Che Guevara,guérillero,saint et martyr"
 (p92-95)
au CDI
Parmi les nombreuses biographies , on peut citer Ernesto Guevara ,connu ausi comme le Che (Payot ,1997) de Paco Ignacio
Taibo II,auteur mexicain connu par ailleurs pour ses  romans policiers .

Au fait , "che" est une exclamation typiquement argentine dont Ernesto Guevara usait pour ponctuer toutes ses phrases ,d'où son surnom .
L'équivalent du "ouaich" de certains !

Lire la suite

LE 11 NOVEMBRE ???

10 Novembre 2008 , Rédigé par profs Publié dans #Multimédia - TV - ciné - web

 

Le 11 novembre est férié , ça tout le monde le sait (lycéens comme profs !) ...mais pourquoi ?

Ce jour commémore l'armistice signé le 11 novembre 1918 qui mettait fin à la « Grande guerre » , responsable de près de 10 millions de morts .

Mais cependant , jusqu'à quand faut-il célébrer cette date ancienne (même les professeurs de Senghor n'étaient pas nés !) ?

Question d'autant plus logique que le dernier « poilu » est décédé en mars 2008...

J-J. Becker , historien spécialiste de cette Grande guerre , apporte des réponses dans un article du n° de L'Histoire de novembre (n°336 ,disponible au CDI) : « En finir avec le 11 novembre ? ».

Pour lui , cette commémoration garde toute sa légitimité car :

_chaque ville ou village comporte un monument aux morts et il serait « impie que [les habitants]ne se rendent plus au monument aux morts sur lequel il arrive souvent que figurent les noms de leurs grands-pères , voire de leurs arrière-grands-pères ».


    ci-contre , le monument aux morts
    de Mantes-la-Jolie
















_les nouvelles générations ne doivent pas ignorer les sacrifices des générations passées

_au-delà de la propagande dont il a été fait usage , « l'armistice a couronné la victoire du camp qui proclamait se battre pour les progrès de la démocratie »

_le 11 novembre 1918 a été « un point de départ de la construction de l'Europe »


Pour s'informer :

_à la télévision :

*lundi 10 novembre sur F5 , à 20h40 « La dernière bataille du soldat inconnu » puis à 21h35 « 1914/18 , le grand tournant »

*mardi 11 novembre ,cérémonie du 90° anniversaire de l'armistice à 10h45 (TF1 ,F2) puis à 20h50 sur F2 « 14/18 Le bruit et la fureur »

*mercredi 12 novembre à 21h sur Arte « L'héroïque cinématographe »

_sur Internet :

site de l'Historial de la Grande guerre à Péronne :http://www.historial.org/

(voir notamment le catalogue de l'exposition « Commémorer :hier , aujourd'hui et demain (1918/2008) »


Liens avec les programmes :

_étude de la Grande guerre pour toutes les 1ères

_des interactions avec le thème sur les « mémoires de la 2nde guerre mondiale » en Terminale

_la place des monuments comme « lieux de mémoire » dans l'étude des villes en 2nde


Lire la suite
1 2 > >>