Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Théâtre :pièce de B. Brecht

8 Juin 2012 , Rédigé par profs Publié dans #Culture - Art - Musique

Compte rendu de la pièce Grand peur et misère du III Reich jouée à la salle du Virolet à Saint –Marcel le vendredi 11 mai (20h30) par la « Compagnie du 2ème souffle »  .

Réalisé par Menant Emeric de 1S1

Bertolt Brecht est un écrivain du XXème siècle. Le 10 mai 1933 ses œuvres ont été interdites et brûlées par les nazis. Durant la Seconde Guerre mondiale, il a perdu sa nationalité allemande et a été exilé. Il écrit alors "Grand’ peur et misère du IIIe Reich" (1938), où il dénonce la barbarie des Allemands tout en dévoilant aussi l'humanité de certains : « les résistants». Il aborde une vision très réaliste de cette époque sinistre. Cette pièce construite à partir de témoignages, d'extraits de journaux ou de récits de vie, raconte la vie d’une société allemande dominée par un parti unique totalitaire : le parti nazi (NSDAP).
Peut-on dire que cette pièce est une œuvre historique ?

Pour cela il faut s’interroger sur le détail et l’histoire de la pièce en s’appuyant sur la mise en scène.

Brecht.jpgLa pièce comprend 24 scènes inspirées de faits divers qui ont marqué l'Allemagne nazie. Elle a été publiée en 1938, avant même le début de la Deuxième Guerre mondiale. Le dramaturge allemand s'est notamment intéressé à l'instauration du régime de peur et de paranoïa dans la société allemande de l'époque où des enfants n'hésitaient pas à dénoncer leurs parents qui s'opposaient au parti.

En effet, l’auteur révèle ce qu’il a vu et entendu : il s’agit alors d’une œuvre historique du fait que son sujet est la seconde guerre mondiale. Il s’inspire de faits divers réels racontés par des témoignages ou dans la presse. De plus , le fait qu’elle soit écrite par un Allemand peut éviter certaines exagérations dans les scènes et permet de montrer réellement la situation à l’époque qui était déjà tendue (1933). C’est en 1933 que Hitler prend le pouvoir et c’est aussi a cette période que le parti nazi prend le pouvoir et devient parti unique. La pièce reflète essentiellement la peur des résistants ou des juifs de la 2ème guerre mondiale. Car ce sont les plus touchés par cette paranoïa qui est devenue leur quotidien. L’auteur cherche à reproduire ce quotidien afin que le public sache dans quelles conditions ils vivaient.
On peut par ailleurs remarquer les détails qu’il y met comme par exemple la scène de paranoïa des parents lorsqu’ils pensent que leur fils est parti les dénoncer. Ils s’affolent de plus en plus et songent même à partir et commencent à prévoir des plans. Ils vont même jusqu'à se disputer pour savoir à qui était la faute. Alors que l’enfant n’avait fait que les écouter et était allé acheter des bonbons. Cela montre qu’ils ont peur de tout et n’ont confiance en personne , pas même en leur fils. Il faut rappeler que c’est à ce moment là que la jeunesse hitlérienne a été créée. Les nazis y enseignaient leur valeurs ainsi que les notions de « race aryenne » et de « sous race ». C’est ce qui explique la peur des parents.

Par la suite, plusieurs scènes se passent dans un bistrot un peu isolé. C’est ici que se retrouvaient généralement les résistants pour ne pas se faire repérer et organiser leur plan. Sinon ils se retrouvaient dans des « planques ».

On peut aussi remarquer la peur à l’égard des SS à travers certaines scènes. Même si c’est un ami de la famille, ils en sont effrayés et font tout pour ne pas le froisser. Les SS se méfient de tout et de tout le monde :une simple parole en trop ou un simple soupçon leur suffisent pour faire abattre ou arrêter quelqu’un. Un sentiment de terreur règne sur le pays afin de contrôler le peuple et de les inciter à dénoncer les autres. Mais la scène la plus « dure » est une scène ou l’on retrouve une jeune femme et un SS qui est sont mari. Il va la marquer d’une croix blanche. Cette croix signifie qu’elle va se faire exécuter et tout cela pour une histoire d’argent. Cela montre que ces SS n’ont aucune morale.

On peut donc dire que cette pièce de théâtre a pour but de raconter l’histoire vraie de l’avant guerre en s’appuyant sur des faits réels et banaux à l’époque. Il immisce la peur au sein de sa pièce pour la rendre plus réelle et montrer les conditions de vie des juifs et des résistants. Enfin l’auteur a interprété les faits d’une façon qui lui semblait la plus réaliste mais il peut y avoir certaines divergences entre sa pièce et la réalité.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article