Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Les Borgnes" , suite des comptes rendus

15 Février 2012 , Rédigé par profs Publié dans #Guerre d’Algérie - carrefour des Mémoires

Après les premiers comptes rendus da la pièce :Compte rendu de la pièce "Les Borgnes"  

Voici celui de Kimberley Michel et Elodie Allais de TES2 :

 

 LES BORGNES

 "Ou le colonialisme intérieur brut"  de Mustafa Benfoli

Mise en scène par Kheireddine Lardjam .

 

 

Cette pièce écrite par Mustafa Benfoli montre les traumatismes causés par la Guerre d’Algérie (1954-1962) à travers l’histoire d’un homme ,Samir, cherchant à connaître ses origines. Cet homme a longtemps cru être le fils d’un commandant algérien du FLN , un père qui pour lui était un héros , mais il découvrira par la suite sa véritable identité et son père biologique . Il se trouve que son père biologique a la même «  maladie » que lui, il a des flashs lui remémorant les horreurs de cette guerre . Son véritable père incarne ici une des nombreuses victimes de ce conflit pour l’indépendance algérienne comme d’autres personnages de cette pièce. Après l'indépendance , le nouvel État algérien fait passer cet homme devenu aveugle à cause de la guerre pour fou . Il séjourne dans un hôpital psychiatrique comme d’autres traumatisés. Cette pièce retranscrit tous les traumatismes et horreurs de cette guerre en mélangeant grâce aux personnages les différents statuts qui existaient. La femme de Samir représente les filles de Harki . Elle raconte ce qu’a vécu son père et pourquoi il s’était rangé du côté des Français (dans l’espoir de survivre) . Le père « adoptif » de Samir représente la vision non officielle de la guerre d'indépendance . Les personnages dans l’hôpital montrent ces horreurs , montrent la violence de cette guerre et celle des années 1990' (viol , perte de ses proches , perte d’un compagnon de guerre) .Non seulement les personnages représentent bien ce qu’à pu être cette guerre mais les discours qu’ils tiennent sont durs , touchants et prenants . Ils ne pèsent pas leurs mots. Une chose très appréciable dans cette pièce , c’est que l’on a tous les cas de figures de cette guerre . Ainsi, cette pièce est le témoignage de tous les traumatisés de guerre et permet aux contemporains de mieux comprendre la complexité de cette guerre .

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article