Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Conférence de G. Képel (suite)

5 Novembre 2012 , Rédigé par profs Publié dans #Culture - Art - Musique

Voici à la suite de la  Conférence de G. Képel et de Compte-rendu de la conférence de G. Képel un nouvel article :

 

Samedi 29 Septembre, à la salle Jacques Brel de Mantes la Ville, Gilles Kepel, un politologue français spécialiste de l’islam et du monde arabe contemporain a donné une conférence sur le thème des banlieues, en prenant appui sur deux de ses livres, Banlieue de la République et Quatre vingt treize.

Cette conférence, avait pour but de répondre à certaines questions que grand nombre de personnes se posent sur les banlieues en France : les banlieues populaires s’intègrent – elles aujourd’hui en France ? ainsi que des questions sur la place de l’islam en France : Qu’est ce que l’islam apporte à la France ? et comment, l’islam est perçu dans l’agglomération ?

Pour répondre à ces questions , Gilles Kepel a pris comme appui de son argumentation, la banlieue de Clichy – sous- Bois et de Montfermeil. Tout d’abord, il est revenu sur les émeutes de 2005 en disant que « la banlieue tant que ça ne pète pas, on s’en occupe pas, on évite le sujet »

.Ensuite, Gilles Kepel nous a résumé l’enquête qu’il a effectuée dans son livre, Banlieue de la République, sur un échantillon de 100 personnes dont les deux tiers étaient de culture musulmane. La première question portait sur l’habitat et plus spécifiquement sur le plan de rénovation urbaine. A Clichy, on s’est rendu compte que 75% des personnes interrogées vivaient dans une cité et 25% dans une zone pavillonnaire. Alors qu’à Montfermeil, il s’agit de l’inverse. Ensuite, la deuxième question portait sur l’éducation et l’emploi. Gilles Kepel mentionne que l’école est à la fois source d’intégration sociale mais qu’il s’agit aussi d’une machine à exclusion (lycée, voies professionnelles…). Une troisième question a été posée concernant la religion. La question posée était est - ce que cela vous dérange d’aller manger chez quelqu’un non musulman ou d’une autre religion ? Les réponses furent diverses comme « non jamais », « oui mais je mange halal », « oui mais je ne mange pas de porc et ne boit pas d’alcool » ou encore « vous êtes racistes pour poser cette question ? »

 Pour conclure, Gilles Kepel nous a expliqué qu’il y a une transformation de « l’islam en France » à « l’islam de France »
Cette conférence fut donc au cœur des questions de notre société d’aujourd’hui comme on a pu notamment le voir lors des présidentielles précédentes en France.

 

Manon Paulet TES2

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article