Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Concours de la meilleure photographie d'un lieu de Mémoire

22 Octobre 2009 , Rédigé par profs Publié dans #Hélène Berr

Ce Concours peut concerner toutes les classes liées au travail sur Hélène Berr .
En 1998, le Concours de la meilleure photographie d'un lieu de Mémoire est né du constat que de nombreux candidats du Concours national de la Résistance et de la Déportation étaient amenés à prendre des photographies de lieux de Mémoire lors de visites préparatoires sans qu'elles soient systématiquement valorisées dans ce cadre.
L'idée de ce concours était donc d'offrir aux élèves la possibilité d'exprimer leur sensibilité aux aspects artistiques et architecturaux des lieux de Mémoire relatifs à la Résistance intérieure et extérieure, à l'internement et à la Déportation situés en France ou à l'étranger au travers de la technique photographique.
Depuis lors, les Fondations de la Résistance
link, pour la Mémoire de la Déportationlink et Charles de Gaullelink organisent chaque année, après les résultats du Concours national de la Résistance et de la Déportation, le concours de la meilleure photographie d'un lieu de Mémoire.

Les critères d'appréciation du jury sont les suivants :

- le choix du sujet de la photographie, son originalité et sa nouveauté : H. Berr semble un sujet novateur
- la qualité graphique et technique de la photographie
- l'émotion se dégageant de la photographie et de son commentaire (extraits du Journal par exemple ?)
- la présentation de la réalisation (commentaires personnels, choix de la technique utilisée, conditions de réalisation...)
Pour exemple ,  l'an passé le premier prix a été décerné à Anthony PICARD, élève en première année de BAC pro ELEEC à l'École industrielle de Rouen (Seine-Maritime) pour sa photographie intitulée « Le camp des femmes », prise à Auschwitz-Birkenau :

Ce candidat l'avait accompagné d'un texte traduisant son émotion : « Imaginez-vous 6 à 8 femmes blotties par niveau. Celles étant en bas devant supporter la présence des rats et les écoulements venus des niveaux supérieurs... Les femmes étaient malades, victimes entre autres de dysenterie...

J'aime la lumière de la lucarne... seul espoir de s'échapper. Combien de femmes ont eu les yeux rivés vers cette lucarne ? J'aime la beauté de cette photographie malgré toute l'horreur de ce lieu... »

Ce candidat avait de plus accompagné son cliché d'un poème de Charlotte Delbo, ancienne déportée de ce camp, extrait de Aucun de nous ne reviendra, qu'il avait lu sur place avec ses camarades lors du voyage scolaire organisé à Auschwitz-Birkenau le 17 janvier 2008.

« O vous qui savez
saviez-vous que la faim fait briller les yeux
que la soif les ternit
O vous qui savez
saviez-vous qu'on peut voir sa mère morte
et rester sans larmes
O vous qui savez
saviez-vous que le matin on veut mourir
que le soir on a peur
O vous qui savez
saviez-vous qu'un jour est plus qu'une année
une minute plus qu'une vie
O vous qui savez
saviez-vous que les jambes sont plus vulnérables que les yeux
les nerfs plus durs que les os
le coeur plus solide que l'acier
Saviez-vous que les pierres du chemin ne pleurent pas
qu'il n'y a qu'un mot pour l'épouvante
qu'un mot pour l'angoisse
Saviez-vous que la souffrance n'a pas de limite
l'horreur pas de frontière
Le saviez-vous
Vous qui savez. »


Les candidats doivent faire parvenir individuelement les photographies qu'ils présentent avant le 14 juillet de l'année, le cachet de la poste faisant foi,en indiquant  au dos de chaque photographie:
-  nom, prénom et coordonnées personnelles,
-  classe dans l'enseignement secondaire,
- l'établissement scolaire 
- la légende de chacune des photographies  proposées (précisant la localisation et l'explication du lieu de Mémoire)

Chaque candidat doit accompagner chacune des photographies soumises au jury d'une présentation de sa réalisation (commentaires personnels, choix de la technique utilisée, conditions de réalisation...) et d'un engagement de ne pas la publier ou distribuer avant les résultat du concours. Tout candidat mineur joint à son dossier une attestation parentale  linkl'autorisant à participer à ce concours.
Les " lieux de Mémoire " touchant H. Berr sont évidemment Auschwitz mais peuvent être aussi à Paris , à Aubergenville ...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article