Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compte-rendu de la conférence de G. Képel

17 Octobre 2012 , Rédigé par profs Publié dans #Culture - Art - Musique

Suite à la Conférence de G. Képel  ,voici  3 comptes-rendus réalisés par ds élèves présents :

 

Qui est tout d'abord Gilles Képel ?

Gilles Képel est un politologue français, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain. En effet, il est diplômé d'arabe et de philosophie. Il possède deux doctorats, en sociologie et en science politique. Il a aussi enseigné à la New York University en 1994, à la Columbia University en 1995 et 1996. Il est membre du haut-conseil de l'Institut du monde arabe et a été nommé pour 2 ans au Conseil économique, social et environnemental, dans la section du travail et de l'emploi.

Quels ont été les sujets abordés par Gilles Képel durant cette conférence ?

Durant cette conférence, Gilles Képel a parlé de son enquête, réalisée durant le mois de ramadan 2010 dans la zone de Clichy/Monfermeil, qui a eu pour but d'analyser les problèmes d'éducation, de l'emploi et de la sécurité. Il a aussi étudié la façon dont la référence à l'islam a pénétré dans l'espace social.
En effet, l'agglomération de Clichy-sous-Bois et Montfermeil a été rendue célèbre dans le monde depuis les émeutes de l'automne 2005. Cette banlieue enclavée qui concentre des populations cumulant des handicaps sociaux et culturels, accueille aujourd'hui le plus important programme de rénovation urbaine en France.
Cette enquête est résumée dans l'un de ses livres extraordinaires: Banlieue de la République, paru en février 2012.
Dans ce live, il nous raconte comment les émeutes se sont passées pendant le mois du ramadan juste après la coupure du jeûne : « Quand les parents allaient à la mosquée le soir, les jeunes étaient dehors sans surveillance. Ils brûlaient des voitures et jetaient des pierres ». De plus, cette série d'événements se répétait tous les jours comme si c'était une mise en scène, organisée depuis le début. De plus, Gilles Képel dit qu'un jour, les policiers ont jeté « une grenade lacrymogène » devant la grande porte de mosquée de Clichy-sous-Bois par erreur. Or, cette action des policiers a suscité une remontée de violences et a soulevé un sentiment négatif des musulmans.
Enfin, Gilles Képel a interrogé une personne qui avait les papiers français, il est né français mais cette personne disait qu'il se sentait mal, que les gens le considèrent comme un étranger à cause de son origine.

 

par Faïssal et Hamid Sabri ,TS2

 

 

Conférence de Gilles Képel sur le thème « Banlieue de la République ».

Accompagnés de quelques élèves de terminales du lycée de Magnanville et de Saint Ex, le samedi 29 septembre nous avons assisté à une conférence intéressante sur un thème d'actualité et touchant toute la France, à savoir les banlieues et tout ce qui peut s'y rattacher.

Monsieur G.Képel débute son discours en établissant une introduction où il présente son livre nommé Les Banlieues de l'Islam. Ce livre traite de la « naissance » de la religion islamique
en France dans les années 80. Il y décrit les importantes transformations sociales que la France a connu ces dernières années ainsi que l'apparition d'enjeux religieux importants. De plus, Gilles Képel nous présente une enquête qu'il a réalisée quelques années auparavant à Clichy Montfermeil en région parisienne, nommée « Banlieue de la République », cette enquête repose sur six concepts que l'on développera dans un second temps.

Aussi, Gilles Képel abordera le sujet des émeutes qui ont eu lieu pendant le Ramadan 2005 et qui ont commencés à Clichy-sous-Bois, suite à la mort de deux jeunes. Ces violences furent un traumatisme en France à cette période et l'exagération des médias n'arrangeait rien selon monsieur Képel, qui souligne le fait que ces émeutes devenaient une sorte de spectacle au yeux des pays étrangers notamment.

Gilles Képel a ensuite présenté les six points importants de son enquête réalisée auprès de 100 personnes et dans 7 langues, à savoir l'habitation, l'éducation, l'emploi, la sécurité, la participation politique et la religion.

A propos de l'habitat, le conférencier déplore les problèmes comme les ascenseurs cassés, et le fait qu'il y ait une réelle différence entre les habitats des années 60 et ceux d'aujourd'hui ; la
dégradation est donc très importante. Pour l'éducation, Gilles Képel nous indique qu'il existe une coupure visible entre la 3ème et le lycée, où les élèves des banlieues sont généralement orientés vers une voie professionnelle et l'école posera beaucoup de problèmes à ces jeunes, se greffant à cela d'autres soucis religieux notamment, comme le port du voile etc... Aussi, Gilles Képel nous rapporte des problèmes liés à l'emploi, notamment une hausse du chômage. Ces problèmes d'emploi et le manque d'infrastructures engendreront des violences dans les banlieues. Enfin, Gilles Képel nous dresse des « portraits types » des habitants de la banlieue de Montfermeil, il posa la question suivante à plusieurs personnes : « Accepteriez-vous que vous soyez invitez à déjeuner chez quelqu'un d'une religion différente de la votre ? ». Citadelle identitaire, Halal communautaire, Intégration individuelle, Assimilation totale : voici les différentes « catégories » allant du « Non » catégorique, au « Oui quelle question débile ! »
Pour conclure, G. Képel a su nous transporter dans son thème, qu'il aborde avec des touches d'humour. Nous tenons donc à le remercier pour cette conférence intéressante, ainsi que les professeurs qui nous permettent d'assister à ce type d'échanges enrichissants.

 

 par Loutfi Sanaa , TS1

 

 

Le politologue français , Gilles Képel , spécialiste du Monde Arabe et de l'islam ainsi que membre du Haut Conseil du Monde Arabe a réalisé une conférence dans laquelle il parle de son enquête réalisée sur un panel de 100 personnes au cœur d'une banlieue , celle de Clichy Montfermeil que l'on retrouve dans son ouvrage «  Banlieue de la République » .

Cette enquête fut réalisée pendant la période religieuse du Ramadan 2010 .

Pourquoi Clichy ? M. Képel est revenu sur les émeutes de 2005 d'où l'origine fut la mort de 2 jeunes dans une centrale électrique ainsi que le jet non intentionnel d'une bombe lacrymogène dans la mosquée Bilal de Clichy par un agent de police. Les jours suivants, les parents étant à la Mosquée , au moment du Tarawih (Prières quotidiennes du soir réalisées pendant le mois du Ramadan ) , les jeunes ont provoqué la police et tout cela faisait le ravissement des médias qui exagéraient les faits, bien évidemment..

Pour lui, Clichy est emblématique de limites sociologiques.
Par la suite , il structura son enquête en 6 points fondamentaux dont :
l'habitat : il montra la différence de % de cités entre Clichy (75%) et Montfermeil (25%) et donc entre les quartiers riches et pauvres .
L'éducation: Il insiste sur la rupture entre la voie professionnelle , la voie générale ainsi que sur le principe de laïcité à l'école malgré le calendrier chrétien.
L'emploi : La cité étant enclavée, le chômage y est élevé . Il voit le Mc Do comme «  Porte étendard » de la République et ironiquement, comme une issue au chômage
Il insiste particulièrement sur la partie religieuse : il montra l'évolution de l'Islam ,comment elle est vécue en France . Une question simple lors de l'enquête: « Accepteriez vous de manger chez une personne non musulmane ? »

Les réponses vont du « Jamais  » à  « C'est quoi cette question débile »  en passant par «  Oui mais je ne manges pas de cochon »', illustrant l'intégration..

 On passe alors de l'Islam en France à l'Islam de France .
En conclusion , cette conférence fut très loin d'être ennuyeuse, même très intéressante grâce à des pointes d'humour très présentes de Gilles Képel ainsi que par les sujets abordés : les banlieues et l'Islam .

 

par   Sabrina Otmani de TS2

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Loutfi Sanaa 27/10/2012 13:16

Bonjour, peut-on vous envoyer le DM ce week end ou c'est trop tard pour le rendre ?

profs 01/11/2012 17:22



Pas de problème , je les accepte encore .


Désloé de ne aps avoir répondu avant mais j'étais dans une zone sans connection.


Bonnes vacances