Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CR de conférence sur l'oenotourisme

29 Janvier 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Le vin et la vigne:des terroirs aux nouveaux territoires

Conférence du 12/01/2016

Nous avons assisté à une conférence présentée par Sophie Lignon-Darnaillac, géographe. Elle nous a parlé du vin, des vignobles et du développement de l'oenotourisme.

Nous allons suivre le plan de cette conférence qui est : I/ Balades dans les vignobles II/ des actions de loisirs dans les vignobles

Un petit développement sur l'oenotourisme :

C'est une activité récente apparue au début de XXe siècle qui se développe un peu partout mais qui a tout de même du mal à se mettre en place, tout le monde ne connaît pas le sens de ce mot.

Que veut dire eonotourisme ?

Oeno signifie caves, vignes, histoires familiales

Tourisme signifie passer une nuit hors de chez soi nécessitant donc des hébergements, des restaurants, des activités

Autrement dit les vignes sont une nouvelle forme d'activité touristique.

I) Balades dans les vignobles

1) Vignes en caves :

Le vignoble est le lieu de production du vin

Les chartreuses sont les paysages que l'on peut vouloir visiter qui diffèrent du vignoble, en France, il existe une grande diversité, en effet le paysage est différent d'une région à l'autre.

Dans la culture du vin, on plante un rosier devant les vignes, non pas pour faire joli mais pour prévenir de l’oïdium, la maladie du vin. En effet ,si le rosier est touché, cela permet au vigneron de soigner ses vignes afin d'éviter toute contamination et de jeter des mois de culture.

Sur une photo du Portugal que la géographe nous présente on observe différents plans :

- 1er plan cela nous paraît beau

- 2eme plan on observe des murs

- et au 3eme plan on voit des maisons

tout ceci nous montre qu'il y a une activité humaine importante. (pas au premier abord)

Les nouveaux chais en Espagne : Bodegas Ysios, Santiago de calotrava, Marques de riscal, El ciego

→On cherche l'image de la réussite économique et aussi des images symboliques (les couleurs par exemple)

Photo de l'hôtel 4* :

On y fait de la vinothérapie : ce sont des soins du corps avec le vin, on peut y résider, il y a de la restauration (= activité touristique importante)

Au niveau mondial :

Il y a une grande exploitation de vignes (parfois 1 millier d'hectares)

2) Les routes des vins :

Routes des grands crus ( de Dijon jusqu'à Mâcon)

Les vignobles se reconstruisent en routes du vin

Dans les année 1930 → la nationale 7 mène sur les vignobles

La Bourgogne était une étape pour goûter le vin

Dans les années 1950 → La route de l'Alsace se poursuit en Allemagne : l'axe routier nord/sud suit les coteaux .

De plus l'offre est améliorée car des pique-niques sont organisés pour encourager les visites

→ on y retrouve le centre d'intérêt économique du tourisme

Dans les années 2000 → 50 nouvelles destinations touristiques

→ Vignobles et découverte : traite le vin

s'inspire de l'Espagne (avance sur le tourisme : image marketing avec les verres par exemple)

l'enotourisme intéresse davantage

Cependant l'Espagne a aussi connu des temps de crise. En effet ,l'Andalousie a connu une période ou son chiffre d'affaires s'est divisé en 2 en moins de 10 ans

Ce système de route du vin se développe partout dans le monde

Par exemple ,en Californie (Napa valley) on a la possibilité d'aller de commune en commune pour aller de cave en cave, créant la diversité .

II) Des actions de loisir des les vignobles :

1) l'opportunité de déguster et d'acheter :

La dégustation est une 'vente directe' et permet de fidéliser la clientèle et de cultiver leurs souvenirs.

Par exemple en Californie les visiteurs dégustent leur verre devant une vue splendide des vignobles et poursuivent leur visite avec le verre à la main

Ici, le souvenir est important en effet celui-ci va bien au-delà de ce que les gens goûtent, il faut que cette visite reste mémorable pour eux, pour revenir et faire de la pub, que chaque fois qu'ils boivent le vin ils pensent à ce qu'ils ont vécu.

Ainsi l'eonotourisme se développe en Asie

→ En Chine le vin est un signe d'enrichissement et de distinction, de reconnaissance

2) Des activités ludiques :

Un tourisme sportif et/ou de détente ?

Il se fait des randonnées dans les vignes et même des 'marathons' :

→ il y a des dégustation de vin

→ des pauses tous les 2/3 km

→ des pauses pour manger

Ce type de randonnées peut se faire sous différentes formes : à pied, en vélo de nuit comme de jour. Il y a diverses façons

Recherche de souvenir de voyage ?

Ce type d'activités est en effet aménagée pour tous les niveaux sociaux :

→ différents âges

→ différents sexes

→ différentes priorités

3) un tourisme culturel :

On peut mettre en avant des éléments (château à Arsac par exemple)

En 2004 il y a eu des installations récentes : situées proches des grandes villes comme Marseille par exemple avec le château La Coste

→ Visiter par des hommes : artistes, touristes etc,,,

Il existe aussi des musées d'art contemporain

→ le vin suscite la culture en peinture, en musique, en littérature (poésie) et des musées consacrés au vin se développent de plus en plus

La cité du vin (Bordeaux ) : centre touristique du vin

→ le but de cette cité est de créer un emblème du vin international (dimension universelle)

l'eonotourisme développe aussi un débouché sur les repas par exemple : un vin avec un plat particulier est idéal pour la vente ainsi que différentes dégustations pour susciter la consommation.

En conclusion les vignobles sont sources d'histoire, de culture architecturale, de paysages ce qui va développer l'eonotourisme et créer des lieux de visites et des circuits (les routes du vin partout dans le monde) ceci mène à des destinations culturelles et ludiques car chaque endroit est différent de par ses origines, son paysage et ses secrets… Tout type d'âge peut s’intéresser à la vie du vin

CR de LECAT Perrine ,TS2

Compte rendu de la conférence du 12/01/16 sur l’œnotourisme (redécouverte des valeurs patrimoniales des vignobles historiques, développement des vignobles du nouveau-monde), par Sophie LIGNON-DARMAILLAC, géographe et spécialiste de l’œnotourisme.

OENOTOURISME

→tourisme dans les vignobles à travers le monde, c’est un sujet de la Mondialisation.

Œno : caves/vignes/histoires familiales.

Tourisme : hébergement/restauration/culture/activités.

1/De vignes en caves

►Visiter des vignobles, c’est tout d’abord voir des paysages ruraux, le patrimoine rural qui est très différent d’une région à l’autre. Dans le Nouveau-Monde, comme en Argentine, les vignobles sont à perte de vue, ce sont de très grandes exploitations. Parfois le rosier est planté pour éviter que des maladies s’attaquent aux vignes, car certaines maladies vont d’abord s’en prendre au rosier avant de contaminer les vignes. Ainsi, les vignerons se servent de cette technique de prévention pour protéger leur vignoble.

►De nouvelles caves font leur apparition, elles sont très modernes. Cette architecture contemporaine (avec des formes en aluminium) doit marquer les visiteurs, c’est également un symbole de réussite économique pour les pays qui voient s’offrir de telles infrastructures. On y intègre aussi de nouvelles fonctions comme la vinothérapie, soins uniques du corps avec des produits de la vigne, du raisin et du vin.

2/Des routes des vins

En France

-La route des Grands Crus (la route Bourguignonne) qui débute réellement dans les années 30. Elle comporte trois itinéraires, de Dijon à Mâcon. Elle est bordée par la national 7, connue pour être une route de vacances. Cela va progressivement devenir une étape pour goûter les vins.

-La route des vins d’Alsace, voit le jour au début des années 50 (1953) et suit le versant Est des Vosges. C’est une visite de caves en caves qui regroupe 530 vignerons indépendants. A la fin des années 90, elle est divisée en 4 secteurs. Cette route qui n’est au départ qu’une simple visite va encourager la visite du patrimoine régional.

Plus tardivement, d’autres routes du vin sont découvertes (en Champagne, Alsace) car ces caves se visitaient uniquement pour le commerce. En raison de la montée de l’œnotourisme, on a créé en France le Conseil Supérieur de l’Œnotourisme. Un nouveau label voit le jour : vignobles et découvertes, qui regroupe plus de 50 nouvelles destinations touristiques.

►Il existe des routes des vins également en Espagne car l’Espagne est très avancée en matière de tourisme, sa politique touristique est très développée, ce pays a établi l’œnotourisme à l’échelle nationale. Même en Grèce et en Roumanie, de nouvelles routes existent aujourd’hui.

-Winetourism en Afrique du Sud, le premier vin apparaît en 1659, 4 ans après les premières plantations.

-Route des vins en Californie : NAPA VALLEY, ce sont des caves récentes car la vigne ne s’y développe qu’à partir de 1980. Ces caves sont d’une diversité très grande, il n’y a pas un type de cave californienne. L’objectif est bien sûr de faire goûter le vin mais avec vue sur le vignoble, contrairement à la France par exemple où cette dégustation se fait dans les sous-sols, dans une atmosphère familière unique, sombre. Le client est à côté des futs.

3/L’opportunité de déguster et d’acheter

►L’achat de vins se fait soit par vente directe, soit pas fidélisation de la clientèle. Il ne s’agit plus de faire goûter le vin uniquement pour le « goûter » mais il faut désormais faire en sorte de créer un souvenir au-delà de la dégustation.

►L’œnotourisme se développe de plus en plus en Chine, le vin est le symbole de l’enrichissement pour les Chinois, c’est un style de distinction sociale. La consommation de vin est très récente en Chine.

Le château de Changyu, en Chine, possède de grands vignobles. Mais les Chinois ne voulaient pas un simple château trop rustique mais bel et bien une représentation d’un grand château français (avec des tourelles etc.…). Il a également été largement soutenu par l’Organisation Internationale de la Vigne et du vin (OIV) ; le président honoraire de cette organisation, le Français Robert Tinlot, est le président d’honneur du château. Ce projet gigantesque est considéré par l’OIV comme le nouveau modèle du château global.

4/Des activités ludiques

►L’œnotourisme, un tourisme sportif ? Même si le terme de « marathon » est utilisé, ces évènements autour du vin ne sont pas créés pour la performance mais pour s’amuser, c’est un loisir. Son objectif est de faire découvrir aux coureurs et accompagnateurs de la France entière (et d’ailleurs !) les belles régions françaises et leurs vignobles à travers cette épreuve résolument festive (les coureurs sont presque tous déguisés). Ces “Marathons du vin” sont devenus des évènements incontournables, ils traversent des communes, des châteaux, enfin des dégustations de vin sont offertes le long du parcours.

►Même si ce tourisme peut avoir de réels aspects sportifs, il peut également être un moment de détente, des terrasses qui accueillaient des vignes auparavant se sont vues être transformées en espace de détente notamment grâce à l’installation de piscine en haut des plateaux, offrant ainsi aux touristes une vue extraordinaire des vignobles des alentours. Ces activités de loisirs dans les vignobles sont ainsi parfaites pour offrir aux visiteurs de beaux souvenirs de voyage.

5/Un tourisme culturel

►Ce qui est au début qu’une simple visite des vignobles va progressivement devenir une visite culturelle. Des concerts et des représentations théâtrales ont désormais lieux dans les amphithéâtres construits. Les touristes peuvent visiter des musées ou même contempler des sculptures de grande taille. L’itinéraire devient alors un véritable paysage artistique, comme un « musée d’art contemporain à ciel ouvert ».

En 2016 à Bordeaux, la Cité du Vin va ouvrir ses portes (juin 2016). Cet édifice à la renommée internationale est en forme de « vin qui tourne dans le verre ». La Cité du Vin se pare de reflets dorés évoquant les pierres blondes des façades bordelaises. Comme nous l’a dit Sophie LIGNON-DARMAILLAC en reprenant une phrase sur le site officiel du la Cité du Vin, cela sera « un grand voyage dans le temps et dans l’espace au cœur des cultures et des civilisations du vin ».

►En Espagne il existe un « Musée de la Culture du Vin » mais il est plus ancien puisqu’il date de 2006. ( Museo de la Cultura del Vino)

6/L’œnotourisme, une activité mondialisée ?

►En France, l’œnotourisme est une opportunité économique car c’est un pays leader en matière de vin et de tourisme. En 2014, la France accueille le plus de touristes internationaux. Les principaux acheteurs et touristes du vin sont les Anglais, les Allemands et les Belges. Les plus grands producteurs de vin dans le monde sont l’Italie, l’Espagne et la France.

►En ce qui concerne l’Espagne, le terme d’œnotourisme s’est « transformé » en Enotourismo, c’est un agritourisme car le vin sera à côté d’autres produits, cela ne sera pas le seul produit concerné par ce nouveau type de tourisme.

►Pour le Winetourism, généralement sur le continent américain, c’est un véritable défi que de faire déguster le vin car dans ces pays, la consommation de vin est rare. Il faut faire comprendre le vin, l’associer à un repas, il y a derrière tout une culture (déjà connue en Europe), enfin il faut susciter l’envie du consommateur. « Il n’y a pas de grands vins sans grands marchés ».

►Le tourisme se développe dans l’Ancien comme dans le Nouveau-Monde, dans les vignobles classés, de renommée internationale, comme dans les vignobles les plus modestes. Cependant, il ne vise pas partout les mêmes objectifs et prend des formes diverses comme par exemple introduire une nouvelle filière viticole dans des pays très récemment ouverts à la viticulture. Dans tous les cas, les circonstances mondiales actuelles, marquées par la croissance du nombre des touristes internationaux et par l’augmentation de la consommation de vin hors des pays européens, favorisent la rencontre du tourisme et du vin, particulièrement dans les pays qui sont à la fois de grandes destinations des flux touristiques internationaux et de grands pays consommateurs de vins. L’œnotourisme devient donc un élément incontournable pour des sociétés viticoles et engendre la création de véritables clusters touristiques.

CR de Baliad Tom et Milano Mattéo , 1ES1

CR de Baliad Tom et Milano Mattéo , 1ES1

Compte-rendu de la conférence

Nous avons assisté à une conférence sur l'œnotourisme. L'œnotourisme signifie le tourisme des vignes : "Œno" voulant dire les caves, les vignes et l'histoire familiale et "tourisme" voulant dire hébergements, restauration et activités. L'œnotourisme a créé des nouveaux itinéraires touristiques. La conférence avait donc pour sujet le tourisme dans le monde du vin. Cette conférence fut présentée par Sophie Lignon-Darmaillac.

Tout d'abord, l'œnotourisme fut montré à travers les différentes "routes" du monde. Dans un premier temps, de nombreux lieux français nous ont été présentés comme le château Loudenne situé dans le Médoc, Puligny-Montrachet dans la Bourgogne, les Hospices de Beaune situés aussi en Bourgogne, le château de Brissac dans les pays de la Loire ou encore les villages vignerons en Alsace. Tous ces lieux ont en commun le fait d'avoir un vignoble ainsi qu'une cave au même endroit.

Ensuite, des lieux du monde entier nous ont été présentés comme la vallée du Douro au Portugal (vers Porto), Castello di Chianti en Italie... Les paysages y sont divers notamment grâce à l'architecture.

Aussi, les pays du nouveau monde ont eu leurs places dans la conférence comme l'Argentine. Une grande différence fut présentée : celle de la grande étendue de vignes pour les pays du nouveau monde, car ces pays cherchent principalement la quantité. Aussi, ils imitent le savoir européen comme avec la plantation d'un rosier au bord des vignes, car celui-ci permet de prévenir la maladie. Les nouveaux chais (caves) espagnols ont été présentés : Bodegas Ysios, Santiago de Calatrava, Laguardia Marques de Riscal, el Riego, el Ciego... Certains sont devenus des lieux de vinothérapie, c'est-à-dire que des soins du corps sont faits avec des produits avec du vin.

De plus, des routes du vin nous ont été présentées. Ce sont les routes des Grands Crus. L'itinéraire le plus long est celui de la N7 aujourd'hui : trois itinéraires de Dijon à Mâcon. La route des vins d'Alsace est la plus ancienne. Elle date de 1953. Aujourd'hui, ce sont 530 vignerons indépendants, producteurs-négociants, vignerons coopérateurs qui existent. En 1993, il existe une cinquantaine de sentiers viticoles. Les personnes prenant ces routes ne sont pas forcément des grands consommateurs de vins : ils viennent aussi pour les villes, l'architecture... Etc. En 2007, les routes de Crémant font surface. En 1996, le BIVB publie la carte des routes des vins de Bourgogne. En 2000, le label "de vignes en caves" apparaît. En Champagne, 5 routes font leur apparition.

Aussi, il existe les vignobles des patrimoines architecturaux : ce sont des histoires à travers le temps comme les châteaux de la Loire avec par exemple le château de Chenonceau.

Ensuite, il existe des routes aux destinations "Vignobles et découvertes". C'est un label comprenant des domaines et des châteaux, des restaurants, des hôtels, des loisirs...etc. En 2015, il y a eu 50 nouvelles destinations touristiques. Toutes les régions sont toutefois inégales au nombre de labels. Les routes des vins font leur apparition en Espagne en 2010 malgré la crise du vin en Andalousie. Ils existent aussi des routes des vins allant jusqu'en Grèce et Roumanie. On remarque aussi un développement en Afrique du Sud avec le "Wine tourism". Ainsi, le modèle du road-movie est créé.

Aussi, la conférence a parlé des activités de loisirs dans les vignobles. Les personnes en général font des dégustations. En Asie, c'est une nouvelle forme de distinction sociale et donc ils se mettent à produire (Exemple : Château Changyu).

Ensuite, ce tourisme se veut aussi sportif si on le souhaite avec par exemple le marathon de Médoc. Les visites des vignobles peuvent se faire à cheval, de jour, de nuit, en hélicoptère, déguisé...etc. Il peut être aussi sous le signe de la détente ,à la recherche dans tous les cas de souvenirs de voyage.

De plus, ce style de tourisme veut aussi être culturel avec la visite d'endroits culturels ou avec des promenades "art et culture". Il existe des musées dans les vignes ou dans les caves comme le musée du vin, le musée de la culture du vin, le musée de l'association des musées du vin. Certains des musées du vin en France ont une grande notoriété. En 2006, L'imaginarium, la magie des bulles, ouvre ses portes. C'est une mise en scène des vins pétillants. En 2009, le musée a accueilli 9 557 visiteurs et 26264 l'année dernière. En juin 2016 devrait ouvrir la cité du vin à Bordeaux. Le concept étant un site à voir, un site à visiter, un site à vivre. Des vignobles sont devenus des paysages exceptionnels qui sont maintenant inscrits au patrimoine mondial. En 2015, deux nouveaux vignobles ont été classés à l'UNESCO.

Enfin, l'œnotourisme est une activité mondialisée. Chaque pays utilise son propre terme : winetourism, enoturismo... C'est une opportunité économique pour les pays leaders du vin et du tourisme. Les principaux producteurs en 2014 étaient la France, l'Italie, l'Espagne, les Etats-Unis et l'Argentine. En 2015, c'est l'Italie, la France, l'Espagne, les Etats-Unis et l'Argentine.

L'agritourisme fait son apparition dans les pays méditerranéens. L'Italie est l'un des pays producteurs de vin ayant celui-ci comme produit de qualité, mais il fait partie d'une large gamme de produits de qualité. Le Portugal lutte à présent contre l'exode rural. L'Espagne cherche à garder sa place de leadership. L'Argentine devient une terre de vin et l'Afrique du Sud organise des dégustations. Le défi, maintenant, est d'apprendre à déguster.

CR de Maeva Morillon-Grandry TS2

CR de Maeva Morillon-Grandry TS2

Conférence sur l’œnotourisme du 12 janvier 2016 au Colombier

Mme Sophie Lignon-Darmaillac, géographe et Maître de conférences à l'Université Paris-Sorbonne

L’œnotourisme est une activité récente. Le préfixe œno fait référence aux caves, aux vignes, et aux histoires familiales qui y sont associées. Le tourisme se définit par des activités (dont l’hébergement et la restauration) durant lesquelles on passe au moins une nuit hors de chez soi.

I. Balades dans les vignobles, quelles routes à travers le monde ?

1) De vignes en cartes

Les caves peuvent être connues non seulement pour les vins, mais également pour leurs paysages (comme la Vallée du Douro au Portugal) et pour leur patrimoine architectural (le Château Brissac ou les Hospices de Beaune par exemple). On retrouve également des vignes et caves d’un nouveau genre dans le « nouveau monde » viticole, avec de très grandes exploitations comme à Mendoza en Argentine.

On retrouve de plus en plus de caves avec des architectures modernes, par exemple celle de la ville de El Ciego, en Espagne, porte le nom de Marques de Riscal et a été conçue par l’architecte Franck Gehry. On y intègre aussi des hôtels, dont certains proposent de la vinothérapie, mais aussi des bâtiments modernes comme à Laguardia en Espagne (Bodegas Ysios).

On a donc une preuve de la diversité des vignobles.

2) Des routes des vins

Une des routes les plus célèbres de France est la Route des Grands Crus. Elle est constituée de 3 itinéraires entre Dijon et Mâcon. Il s’agit de la plus ancienne : elle a vu le jour dans les années 1930.

Une autre route célèbre est celle des vins d’Alsace. Elle a été créée en 1953 dans un contexte de crise afin de dynamiser les activités liées au vin. Elle suit un axe Nord-Sud dans la région alsacienne et propose des sentiers dans les vignes depuis les années 1980. Son objectif est d’encourager les visites des « à-côtés » des vignes (musées…)

La route du Crémant, la route des côteaux Pouilly-Sancerre et les routes en Champagne sont d’autres célèbres routes françaises.

On peut également observer la création de cartes, de labels, comme par exemple « Vignobles et châteaux de la Loire » en 2000 ; ainsi que la création du Conseil supérieur de l’œnotourisme qui gère le label « Vignobles et découvertes ».

En 2015, on observe plus de 50 nouvelles destinations touristiques ; ce chiffre est en forte augmentation. L’œnotourisme se développe notamment en Espagne (créations de routes et clubs du vin regroupant des caves, des hôteliers et des restaurateurs), en plus de l’offre balnéaire déjà très présente. Il se développe aussi en Grèce, en Roumanie, en Afrique du Sud, aux Etats-Unis (Napa Valley, Californie).

II. Des activités de loisirs dans les vignobles

1) L’opportunité de déguster et d’acheter

Il s'agit de l'activité première d'une cave : faire découvrir et vendre ses produits. Par exemple, dans la Napa Valley en Californie, la dégustation est mise en scène dans un beau paysage afin de créer un souvenir marquant chez les potentiels acheteurs.

Des dégustations de vin sont également visibles dans des films comme Sideways, toujours afin de promouvoir les produits.

Enfin, l'œnotourisme commence à se développer en Asie, en Chine notamment avec le Château de Changyu (sa visite peut apporter de la reconnaissance sociale, il accueille donc de plus en plus de visiteurs chinois).

2) Des activités ludiques

Afin de promouvoir les vignobles, des activités peuvent y être créées. Ainsi, il existe des marathons dans les vignes (celui du Médoc par exemple) ainsi que des randonnées. De cette manière, l'œnotourisme peut aussi être un tourisme sportif.

On trouve aussi des activités et des lieux de détente comme des piscines dans les vignobles en terrasse du Douro (Portugal).

3) Un tourisme culturel

Aujourd'hui, on trouve même des œuvres d'art contemporain dans certains vignobles (celui du Médoc accueille un pot rouge de Jean- Pierre Raynaud par exemple). Ces œuvres peuvent faire partie des promenades « art et culture » ; c'est notamment le cas pour des œuvres du musée d'art contemporain de Château La Coste à Ruy-Sainte-Réparade. Un autre musée du vin français est L'Imaginarium (en Bourgogne), inauguré en 2006 et un autre musée devrait ouvrir en juin 2016 : la Cité du vin (à Bordeaux).

Il y existe également des musées du vin comme le Musée de la culture du vin en Espagne.

Ces musées illustrent parfaitement le mariage qui se crée entre culture et vin. Ils font des vignobles et des caves des sites à voir, à visiter et même à vivre.

De plus, certains vignobles font désormais partie du patrimoine mondial de l'UNESCO comme la Champagne et la Bourgogne (depuis juillet 2015).

III. L'œnotourisme, une activité mondialisée

L'œnotourisme possède trois grandes facettes à travers le monde :

- L'œnotourisme français

C'est une importante opportunité économique dans un pays leader en matière de vin et de tourisme.

- L'enoturismo espagnol

Il symbolise le développement de l'agritourisme dans les pays méditerranéens.

- Le Winetourism américain

Il s'agit d'un défi pour les Américains : apprendre à déguster le vin, chose qui ne se faisait pas avant et qui se développe de nos jours.

L'œnotourisme commence aussi à s'installer en Afrique du Sud avec des dégustations à thèmes ou en Argentine, nouvelle « terre de vins », où on trouve des restaurants avec vue sur les vignes.

En conclusion, on peut dire que ces nouveaux vignobles apportent de nouveaux visages au vin. Actuellement, on compte environ 10 millions d'œnotouristes en France.

CR de Lucie BORGET TS2

CR de Lucie BORGET TS2

CR de conférence sur l'oenotourisme
CR de conférence sur l'oenotourisme
CR de Chaduc Nguyen Océane TS2
CR de Chaduc Nguyen Océane TS2

CR de Chaduc Nguyen Océane TS2

Lire la suite

Retour sur Blues/Seine

28 Janvier 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Culture - Art - Musique

Une rétrospective du Festival Blues/Seine 2015 avec notamment le passage de John Primer au Lycée le 10 novembre dernier .

Lire la suite

Film "Premiers crus"

20 Janvier 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Le vin et la vigne:des terroirs aux nouveaux territoires

Reportée suite aux attentats de novembre , la projection du film "Premiers crus" a finalement bien pu avoir lieu ce mercredi 20 janvier au MCGR de Mantes-la-Jolie.

C'est au total 167 élèves du Lycée (1S1,1ES1, TL,TES1 ,TS1 et TS2) qui ont pu assister à une séance privée (en compagnie de 2 classes du Collège Clémenceau , associé au projet).

Félicitations à tous pour le comportement exemplaire !

A priori , certains élèves auront la chance d'aller compléter cette séance par une sortie sur le terrain en Bourgogne en mars.

Film "Premiers crus"
Film "Premiers crus"
Lire la suite

Prévention alcool

17 Janvier 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Le vin et la vigne:des terroirs aux nouveaux territoires

Lundi 19 janvier à 10h30 au Lycée :prévention contre les risques liés à la consommation d'alcool.

Prévention alcool
Prévention alcool
Prévention alcool
Lire la suite

Slam à Mantes

14 Janvier 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Culture - Art - Musique

Slam à Mantes
Slam à Mantes
Lire la suite

Théâtre des Oiseaux

14 Janvier 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Culture - Art - Musique

La compagnie du Théâtre des Oiseaux , avec qui nous avons l'habitude de travailler sur différents projets, présente en ce moment une pièce sur la Résistance .Elle sera jouée notamment les 22 et 23 janvier à l'ENM de Mantes-la-Jolie.

Théâtre des Oiseaux
Lire la suite

Conférence sur l'oenotourisme

13 Janvier 2016 , Rédigé par profs Publié dans #Le vin et la vigne:des terroirs aux nouveaux territoires

Mardi après midi 12 janvier, ce sont près de 150 élèves du lycée (1ES1,1S1,TS1,TS2 et TES1) qui ont eu la chance d'assister au Colombier à une conférence de Mme Sophie Lignon-Darmaillac , géographe Maître de conférences à l'Université Paris- Sorbonne, sur l'oenotourisme .

Après 1h15 de conférence, intitulée "Tourisme dans les vignobles à travers le monde", de nombreuses questions ont pu être posées par le public .

Les C.R. sont à suivre , bientôt sur ce blog.

Le nombreux public de Senghor lors de la conférence.

Le nombreux public de Senghor lors de la conférence.

Mme Lignon-Darmaillac a illustré ses propos avec un diaporama d'exemples à l'échelle mondiale
Mme Lignon-Darmaillac a illustré ses propos avec un diaporama d'exemples à l'échelle mondialeMme Lignon-Darmaillac a illustré ses propos avec un diaporama d'exemples à l'échelle mondiale

Mme Lignon-Darmaillac a illustré ses propos avec un diaporama d'exemples à l'échelle mondiale

Mme Lignon-Darmaillac, que nous remercions encore pour sa contribution à notre projet.

Mme Lignon-Darmaillac, que nous remercions encore pour sa contribution à notre projet.

Mme Lignon-Darmaillac a notamment rédigé l'article sur l'oenotourisme dans cet "Atlas de la vigne et du vin" ,disponible au CDI.

Mme Lignon-Darmaillac a notamment rédigé l'article sur l'oenotourisme dans cet "Atlas de la vigne et du vin" ,disponible au CDI.

Lire la suite