Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CR de conférence sur les paradis fiscaux

2 Novembre 2015 , Rédigé par profs Publié dans #Culture - Art - Musique

Conférence sur les paradis fiscaux

Le samedi 26 septembre 2015 s'est tenue une conférence d'un couple de deux sociologues à la salle Jacques Brel à Mantes-la-ville.

Les deux sociologues, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot se sont rencontrés à la faculté de Lille et se sont orientés vers des travaux de sociologie urbaine. Ainsi, ils ont donc travaillé sur les ensembles de logements HLM, les cités... avant de se rendre compte que ces sujets avaient déjà été visités et revisités. Ils se sont alors tournés du côté des beaux quartiers, un thème pas encore étudié. Nous les retrouvons parmi les plus riches de la société, à Neuilly, dans le 16e et dans le 8e arrondissement de Paris, sous couverture, dans leur livre Tentative d'évasion (fiscale) : deux sociologues en bande organisée duquel ils sont venus parler lors de cette conférence afin de lever le voile sur cette classe dont on ne sait rien.

« Ils étaient tous entre eux », nous dit Michel Pinçon. Ainsi, on retrouve les personnes de cette classe dans les mêmes quartiers, ils pratiquent les mêmes loisirs, et l'héritage leur permet de perpétuer cet enfermement. De même, nous les retrouvons aussi dans les conseils d'administration, et assistons donc à une « monopolisation des pouvoirs ».

« Comment se fait-il que le patron de Volkswagen puisse toucher des millions ? », Michel Pinçon nous répond que les rémunérations sont dues aux comités de rémunérations (où nous retrouvons toujours les mêmes individus) : ils se votent leurs rémunérations « entre eux ». Les sociologues ont alors pénétré ce système, en se faisant inviter aux fêtes, en offrant des cadeaux... afin de comprendre le fonctionnement d'une classe « pour ses intérêts ».

« Si les riches payaient leurs impôts à la hauteur de leurs salaires, il n'y aurait plus de dettes et de déficit en France ». Selon leurs recherches, entre 60 et 80 milliards d'euros manquent en France, 1000 milliards d'euros au niveau de l'Europe et 35 000 milliards de dollars au niveau international. « Si on continue à accepter, on va dans le mur tous ensemble » nous dit Monique Pinçon-Charlot.

Ils évoquent alors les différents facteurs qui selon eux, rendent la fraude fiscale possible et récurrente. Ainsi, les contrôles effectués par les Etats ne seraient pas efficaces, les trusts et diverses stratégies comme le trafic d’œuvre d'art et le mécénat permettent de cacher cette fraude. De plus, lors des contrôles, les inspecteurs ont des conditions dites « horribles » qui les découragent.

« Cela met en évidence une dimension de notre société, il a deux Justices, une pour les plus puissants, les riches et les diplômés qui court-circuitent la Justice et une autre pour les plus modestes, les petits fraudeurs. ». Ainsi, les petits fraudeurs risquent des amendes et la prison, et les plus riches se contentent de payer leurs impôts et une petite amende. La Justice ne s'applique pas à tous de la même manière.

Vient aussi la question du rôle des médias qui contrôlent les informations. Michel Pinçon répond que leurs publications sont comme des alertes et permettent d'informer le public (notamment grâce à cette conférence).

S'en est suivi d'un échange conflictuel entre les sociologues et le public sur la politique et la démocratie, où chacun est resté sur ses positions.

Pour conclure, cette conférence est une invitation à lire Tentative d'évasion (fiscale) : deux sociologues en bande organisée, mais aussi un signal d'alerte pour nous permettre d'être plus vigilants et mieux informés.

Julien-William Fosset,TS1

Une conférence qui s'est déroulée devant un public nombreux
Une conférence qui s'est déroulée devant un public nombreux
Une conférence qui s'est déroulée devant un public nombreux
Une conférence qui s'est déroulée devant un public nombreux

Une conférence qui s'est déroulée devant un public nombreux

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article